Ces photographies, réalisées dans une demeure particulière à New York, mettent en scène un ensemble soigné de nouveaux visages qui incarnent la vision de Clare Waight Keller pour Givenchy.
 
« J ’aime la simplicité de ces portraits et le regard des sujets, direct et captivant. » note Clare Waight Keller. « Ils évoquent la puissance, l’audace et la qualité graphique que Hubert de Givenchy donnait à tout ce qu’il dessinait. »
En explorant les archives de la Maison, Clare Waight Keller a découvert qu’elle partageait avec son fondateur un amour pour les animaux, et ses recherches l’ont amenée à une trouvaille extraordinaire : une collection d’imprimés sur soie, datés de 1953, représentant un félin extrêmement réaliste, aux yeux oranges et au regard perçant.

   En dévoilant cette campagne, Clare Waight Keller affiche son approche personnelle des codes qu’elle partage avec Hubert de Givenchy : ses femmes sont fortes, élégantes, et absolument de leur temps. « J ’aime l’idée d’une femme à l’air félin » , observe la créatrice. « Certaines personnes me font penser à des chats. Elles peuvent avoir l’air un peu réservé, mais elles ont ce regard serein, direct et séduisant. On a envie de les rencontrer, d’apprendre à les connaître, et de leur ressembler. J ’ai voulu jouer avec la modernité de ces expressions et de cette attitude : c’est pour moi une parfaite métaphore de l’évolution de Givenchy. »

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER