Beyonce wearing Givenchy outfit on stage
On The Run II, 2018 Cardiff
On The Run II, 2018 Cardiff
On The Run II, 2018 Cardiff
On The Run II, 2018 Cardiff
On The Run II, 2018 Cardiff
Concert « Get out the Vote » 2016, Cleveland
Tournée mondiale « Formation » 2016, Houston
Lancement de la tournée « On the Run » 2014, Miami
Tournée mondiale « The Mrs Carter Show » 2013

 

 

HUBERT DE GIVENCHY

 

"J'ai commencé à travailler chez Jacques Fath à dix-sept ans. Les six années qui suivirent j'ai eu le bonheur de rentrer chez Robert Piguet, puis Lelong et Madame Schiaparelli pendant quatre ans. Mon désir était d'avoir ma propre maison. Je ne tenais pas à rivaliser avec d'autres grands créateurs mais faire une mode que l'on appelait à l'époque de Separates. Une nouvelle formule à mon avis plus moderne et plus actuelle.

Nous étions une équipe réduite, compétente et bien sympathique. Bettina Graziana, Philippe Venet et les plus beaux mannequins de l'époque, Sophie Litvak, Ivy Nicholson, Suzy Parker...

La presse fut agréablement surprise. La seule critique fut de ne pas comprendre mon idée de présenter les Separates.

Jackie Kennedy devient la première dame des Etats-Unis. Elle me fit confiance et me demanda de l'habiller. Le fait que Madame Kennedy ait choisi la Maison pour sa garde-robe fut un apport publicitaire des plus importants et l'image de Madame Kennedy nous aida énormément avec la presse.

A la même époque, j'ai rencontré une autre célébrité qui, par la suite, est devenue une très grande amie et une très grande star, Audrey Hepburn.
Elle me demande à son tour de l'habiller pour tous ses films contemporains à commencer par Sabrina, Love in the afternoon, Funny Face...

L'affaire Parfums que nous avions décidé de créer venait tout juste de commencer et j'ai alors pensé qu'associer l'image de Audrey à un parfum serait tout à fait novateur. Et ce fut le cas. L'interdit fut créé. Maintenant encore l'Interdit s'associe à l'image de Audrey.

La Maison de couture devenant de plus en plus importante, il fallait songer à trouver un endroit plus adapté aux nombreuses demandes que nous recevions. La Maison quitta la rue Alfred de Vigny pour s'installer avenue George V où elle existe toujours.

Licences, voyages à travers les Etats-Unis, le Japon et bien d'autres pays où les boutiques de Prêt-à-Porter s'ouvrent... Rome, Genève, Lausanne, Londres, Tokyo, Osaka, New York, Dallas...

Monsieur Balenciaga que j'admirais sans limite et que j'avais eu la joie de rencontrer aux Etats Unis devint un grand ami. Il me proposa des personnes de son atelier pour que ma technique puisse devenir plus solide.

A la fermeture de la Maison Balenciaga, plusieurs de ses clientes me firent confiance et sont venues s'habiller à la Maison.

Après 42 ans, toutes ces années de bonheur avec une équipe extraordinaire auprès de moi, je quittais l'avenue George V."

 

 

The signature of Hubert de Givenchy



La Robe de mariée
La robe est un exemple d’élégance minimaliste et intemporelle, faisant référence aux codes établis par la Maison Givenchy, et met en lumière l’expertise des artisans qui composent son atelier parisien de haute couture fondé en 1952. Fidèles à l’héritage de la Maison, les lignes pures de la robe sont le résultat de six coutures placées méticuleusement. L’encolure bateau graphique attire l’attention, encadrant gracieusement les épaules et soulignant la taille mince et sculptée. Les lignes de la robe s’étendent vers le dos, où la traîne se déploie en de souples plis arrondis, soutenus par un jupon en triple organza de soie. Les manches trois-quarts ajustées apportent une note supplémentaire de modernité raffinée.

Le voile
Mlle Markle a exprimé le vœu d’être accompagnée par les 53 pays du Commonwealth tout au long de la cérémonie. Clare Waight Keller a dessiné un voile qui représente les fleurs symboliques de chacun de ces pays en une spectaculaire composition florale. Le voile est long de cinq mètres et réalisé en tulle de soie bordé de fleurs brodées à la main en fils de soie et organza. Chaque fleur a été travaillée à plat, en trois dimensions, pour un résultat unique et délicat. Les brodeuses ont passé des centaines d’heures à travailler méticuleusement, se lavant les mains toutes les trente minutes pour garder immaculés le tulle et les fils de broderie. Mlle Markle a choisi d’ajouter à la flore du Commonwealth deux de ses fleurs favorites. Placées symétriquement à l’avant du voile, des gerbes de blé, délicatement brodées, s’unissent aux fleurs pour symboliser l’amour et la charité.

Les chaussures
Les chaussures portées par Mlle Markle sont une variation d’un modèle de la collection haute-couture printemps-été 2018 Givenchy, à bout pointu et réalisé en satin de soie duchesse.

Les robes des demoiselles d’honneur
Clare Waight Keller a aussi créé les robes portées par les six jeunes demoiselles d’honneur, réalisées à la main par l’atelier haute couture Givenchy à Paris. Les robes ont été dessinées dans la même intention de pureté intemporelle que celle de Mlle Markle. Chaque robe, sculptée en radzimir de soie ivoire, est dotée d’une taille haute, de courtes manches ballon, et est finie à la main par un nœud dans le dos en double ruban de soie. Les robes de demoiselles d’honneur ont des poches et une jupe plissée pour créer une silhouette à la fois détendue et luxueuse.

Givenchy World Tour à Tokyo

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER