Né en 1927, Hubert James Taffin de Givenchy fonde sa Maison éponyme en 1952. Cette même année, il présente une collection qui marquera définitivement l’histoire de la mode : les « separates » - blouses élégantes et jupes légères mêlant lignes architecturales et simplicité - remportent un énorme succès face aux tenues corsetées de l’époque. « L’enfant terrible de la Haute Couture » est né. Épuration des lignes, hanches fines, corps de liane et cou de cygne séduisent les actrices du monde entier. En 1955, Hubert de Givenchy présente sa première robe-chemise dont l’évolution vers les lignes lampion et chasuble deviendra iconique.

Audrey Hepburn, devenue muse du créateur, l’accompagne dans l’invention d’un style qui redéfinira les standards de la beauté. En 1969, l’apparition de la ligne masculine « Gentleman Givenchy » devient une référence dans l’univers de la mode pour hommes. Après plus de quarante ans de création et avoir rejoint le groupe LVMH en 1988, Hubert de Givenchy se retire en 1995. Lui succèdent d’emblématiques talents créatifs : John Galliano, Alexander McQueen, Julien MacDonald, Riccardo Tisci et Clare Waight Keller, qui dessina la robe portée en mai 2018 par Mlle Meghan Markle lors de son mariage avec le prince Harry, duc de Sussex. Deux mois plus tôt, Monsieur Hubert de Givenchy s’était éteint paisiblement à Paris, à l’âge de 91 ans.

En juin 2020, Givenchy ouvre un nouveau chapitre de son histoire en nommant Matthew M. Williams Directeur artistique de ses collections femme et homme. Créateur autodidacte, M. Williams apporte à la Maison une passion pour le savoir-faire, une attention exceptionnelle portée aux détails, une intelligence intuitive et intègre de la couture et de la technologie. Son talent pour transposer dans le monde de la mode des mouvements culturels émergents, associé à sa vision de la Maison – définie par une attitude intemporelle et une allure inclusive – font de lui la personne idéale pour faire évoluer l’héritage Givenchy avec force et modernité.