Né à Beauvais en 1927, Hubert James Taffin de Givenchy quitte sa ville natale à dix-sept ans pour s'installer à Paris et faire son apprentissage dans une maison de couture. Il commence chez Jacques Fath en suivant en parallèle des cours de dessin à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Il poursuit chez Robert Piguet en 1946 puis chez Lucien Lelong en 1947 avant d’entrer la même année chez Elsa Schiaparelli : il deviendra rapidement directeur artistique de la boutique place Vendôme.

En 1952, il fonde sa propre maison rue Alfred de Vigny, dans le 8ème arrondissement, à Paris. Pour sa première collection, il présente des modèles dits « Separates », blouses élégantes et jupes légères mêlant lignes architecturales et simplicité des matières. Ce parti-pris original marque le début retentissant d’une carrière de plus de quatre décennies au sein de sa propre maison. C’est à l’été 1953 qu’a lieu la rencontre avec Audrey Hepburn à qui il prête plusieurs modèles pour son film Sabrina. C’est le début d’une longue collaboration et d’une profonde amitié entre l’actrice et le créateur. La même année, à New York, il rencontre son icône, Cristobal Balenciaga, avec qui il se lie d’une profonde amitié.

En 1957, Audrey Hepburn prête son visage au premier parfum d’Hubert de Givenchy, L’Interdit, qui lui est dédié. En 1969, il crée sa ligne de prêt-à-porter masculin baptisée « Givenchy Gentleman ». Esthète, collectionneur, Hubert de Givenchy incarne toujours l’élégance classique teintée d’esprit. Il quitte la maison Givenchy en 1995.

© Victor Skrebneski